Première rencontre du Groupe de travail Technique de CountryStat de 2013

13/05/2013

Du du 15 au 19 Avril 2013, s’est tenu à Ouagadougou, Burkina Faso, dans la salle  caïlcedrat du SP/CPSA (Secrétariat Permanent de Coordination de Politique Sectorielles Agricoles)  un atelier technique du groupe de travail technique CountrySTAT. Cet atelier rentre dans le cadre de la mise à jour des données du système « CountrySTAT Burkina ». Cet atelier a vu la participation de dix-sept ( 17) personnes dont les cadres de la Direction Générale de la Promotion de l’Economie Rurale et les représentants des structures gouvernementales impliquées dans la collecte des données sur les statistiques nationales et dans le processus de mise en œuvre des activités de countrystat. L’objectif global de cette session de travail du GTT était de disposer d’un système opérationnel actualisé, de diffusion et d’archivage des données statistiques et des métadonnées sur l’agriculture et l’alimentation.

 

 

La cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier a été présidée par le Directeur de la Prospective et des Statistiques Agricoles et Alimentaires (DPSAA) qui, après avoir souhaité la bienvenue aux participants,  a souligné l’importance de ce projet à travers son objectif principal  qui est d’avoir un guichet unique d’information agricole et alimentaire. Il a souligné l’importance des statistiques agricoles et alimentaires dans l’aide à la décision et a exhorté les participants à s’appliquer pour mieux s’approprier le système pour un véritable   saut qualitatif dans la diffusion des données.

 

 

 

 

 

Les travaux de l’atelier ont été ponctués  par deux présentations :

 

·         Présentation du projet, des grandes lignes de l’état d’avancement des activités, et les perspectives futures du projet,

 

·         Présentation de l‘ensemble de l’état des statistiques agricoles au Burkina.

 

La première présentation  faite par Mr Ouedraogo August a porté sur le cadre institutionnel du projet CountrySTAT, les principales composantes de la structure de CountrySTAT, les grandes lignes de l’état d’avancement des activités (activités réalisées et activités restantes à réaliser), les perspectives futures du projet CountrySTAT et enfin sur les objectifs de la session de travail.

 

La deuxième présentation  faite par Mr Compaoré Fabrice a porté sur : Le cadre institutionnel et réglementaire de la production statistique ; Les produits du système de statistiques agricoles et alimentaires ; La disponibilité de l’information agricole et alimentaire ; L’évaluation de la qualité des données.

 

 

 

 A la suite des présentations, les participants ont échangé sur le système national de collecte, de traitement et de diffusion de données notamment sur la qualité des tableaux déjà publiés selon les standards , la comparaison des données officielles de FAOSTAT et CountrySTAT. Cet échange avait pour but d’aider à mieux comprendre les standards internationaux afin de répondre aux exigences de comparabilité des données cohérentes, à jour et de qualité de CountrySTAT.

 

A la suite des échanges un rappel sur le module Utilisateur de CountrySTAT a été fait par la présentation de l’interface du site web, ensuite à l’exploration et à l’utilisation proprement dite du module utilisateur (le principe de sélection, requête d’une base de données puis de manipulation des données ont été visité).

 

Suite à la présentation de l’interface CountrySTAT, il a été présenté les données standards qu’il faut pour alimenter le module de base ainsi que les domaines à améliorer a savoir : Les divergences  entre  le  questionnaire  Production  pour FAOSTAT et les  de CountrySTAT, la finalisation de la mise en correspondance entre les classifications nationales des produits par rapport à la classification internationale, les anomalies sur les tendances des séries temporelles: les valeurs aberrantes et données manquantes.

 

 A la suite des travaux de l’atelier, les principaux résultats obtenus sont:

 

·         Certains indicateurs du module de base ont été collectés ;

 

·         Les matrices sont mises à jour avec des données récentes ;

 

·         Les données statistiques des structures sont recueillies et validées.

 

A l’issue de l’atelier  des recommandations ont été formulées qui sont :

 

·          le traitement  les données primaires sur les prix des produits agricoles et les quantités d’intrants consommées ainsi que la production des produits du maraichage et de la pêche pour permettre la mise à jour par la DGPER ;

 

la   formation des acteurs du système countrystat  sur le nouveau système PHENIX  notamment le module CS ;

L’organisation des  GTT  hors de Ouagadougou.