Première rencontre du Groupe de Travail Technique (GTT) CountrySTAT de 2014

13/11/2014

Introduction

Du  07 au 11 avril 2014, s’est tenu à Ouagadougou, Burkina Faso, dans la salle  de réunion de la résidence Alice,  un atelier technique du groupe de travail technique CountrySTAT. Cet atelier rentre dans le cadre de la mise à jour des données du système « CountrySTAT Burkina ». Cet atelier a vu la participation de seize (16) participants (La liste des participantes figure en annexe), constitués des cadres de la Direction Générale des Etudes et des Statistiques Sectorielles et les points focaux des structures membres du Groupe de Travail Technique et impliquées dans la collecte des données sur les statistiques nationales.

L’objectif global de cette session de travail du GTT est de disposer d’un système opérationnel actualisé, de diffusion et d’archivage des données statistiques et des métadonnées sur l’agriculture et alimentation.

Pour cette fin, les principales activités à mettre en œuvre dans un futur proche sont les suivantes:

1)    Compléter la publication des tableaux standard lorsque les données sont disponibles ;

2)      Actualiser les données concernant le module de base et les statistiques nationales jusqu’en 2013 ;

3)      Vérifier la cohérence des données de CountrySTAT et  celles de (FAOSTAT)  et justifier les divergences ou ajuster  les données.

4)       Vérifier la cohérence des données publiées dans CountrySTAT en se référant au rapport « aspects statistiques de CountrySTAT – Burkina Faso »;

5)        Insérer les métadonnées (les publications officielles annuelles de statistiques, les méthodologies, etc.).

 

Déroulement des travaux

Cérémonie d’ouverture

La cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier a été présidée par le Directeur des Statistiques Sectorielles qui, après avoir souhaité la bienvenue aux participants,  a souligné l’importance de CountrySTAT à travers son objectif principal  qui est d’avoir un guichet unique d’information agricole et alimentaire. Il a présenté l’importance des statistiques agricoles et alimentaires dans l’aide à la décision et a exhorté les participants à s’appliquer pour mieux s’approprier le système pour un véritable   saut quantitatif mais aussi qualitatif dans la diffusion des données cohérentes et comparable.

 

Travaux de l’atelier

Apres le tour de table pour une présentation des participants le secrétariat a constaté que sur seize (16) participants Dix (10) étaient des nouveaux.

Les travaux de l’atelier ont commencé avec des présentations :

La première présentation  a porté sur le cadre institutionnel du projet CountrySTAT, les principales composantes de la structure de CountrySTAT, les grandes lignes de l’état d’avancement des activités (activités réalisées et activités restantes à réaliser), les perspectives futures du projet CountrySTAT et enfin sur les objectifs de la session de travail.

Un rappel sur le module utilisateur de CountrySTAT a été fait. Cette présentation a porté sur l’interface utilisateur, ensuite à l’exploration et à l’utilisation proprement dite du module utilisateur (le principe de sélection, requête d’une base de données puis de manipulation des données ont été visité).

A la suite du rappel sur le module utilisateurs, le rapport sur les aspects statistiques de CountrySTAT a été présenté. Ce qui a permis de passer en revue les indicateurs statistiques de référence qui devront être pris en charge au niveau du module de base de CountrySTAT ainsi que le tableau récapitulatif  des indicateurs sur les volets  bien renseignés, peu renseignés et ceux qui manquent.

A la suite des présentations, les participants ont échangé sur le système national de collecte, de traitement et de diffusion de données notamment sur la qualité des tableaux déjà publiés selon les standards. Les résultats de ces échanges sont en annexe 1 du rapport.

Pour les données manquantes une présentation a permis d’illustrer et de partager avec l’ensemble des participants présents,  les  bonnes  pratiques,  les  difficultés,  les  solutions voir la synthèse en annexe 2.

Pour les  données  de  certains  produits  présentant des ruptures dans les tendances étant donné qu’elles sont issues d’enquêtes et validées au niveau national une analyse  du contexte socio-économique  ou des conditions agro-climatiques de la période de référence sera faite en notes de page des données.

Des échanges il est ressorti que pour l’estimation des données manquantes des séries, il faut élaborer une méthode d'estimation appropriée et les faire valider par les organes de validation des méthodologies du système statistique. 

A la suite des travaux de l’atelier, les principaux résultats obtenus se résument comme suit :

·      des tableaux standard ont été collecté ;

·     des données concernant le module de base et les statistiques nationales ont été actualisé jusqu’en 2013 ;

·      la cohérence des données publiées dans CountrySTAT en se référant au rapport « aspects statistiques de CountrySTAT – Burkina Faso » a été vérifier.

 

Recommandations

A partir des présentations et des échanges des recommandations ont été formulées qui sont :

·  La mise à disposition par la FAO d’une table de correspondance entre les codes produits de la FOA et la nomenclature SH ;

·    L’organisation des  GTT hors de Ouaga l’augmentation du nombre de jours de travail.

 

Difficultés rencontrées

Compte tenu des résultats qui étaient attendus,  le GTT n’a pas atteint ces objectifs du fait que :

·    La création des comptes a pris du temps suite à des difficultés techniques d’ordre informatique ;

·    Le téléchargement et la publication n’a pu être fait à temps suite à des difficultés techniques d’ordre informatique ;

·     Les codes et les libellés de la nomenclature SH ne correspondent pas à la nomenclature de la FAO ;

·      La mauvaise connexion qui faisait que les téléchargements prenaient du temps ;

·       C’est à la publication des données qu’on s’est rendu compte qu’il y’a des unités qui n’existe pas comme le KG, il faillait tout reconvertir.

 

Perspectives

·    L’organisation de la séance de travail du secrétariat afin d’actualiser et de mettre à jour des tableaux dans le module statistiques locales en codifiant les produits locaux selon la nomenclature nationale.

·    L’organisation des sessions de travail thématique pour la finalisation des la mise à jours des données

 

Clôture

En absence du Directeur, M. COMPAORE a, au nom du directeur, remercié les participants et leurs efforts pour fournir des informations fiables sur les statistiques de leurs structures. Il a ensuite réitéré les besoins pour la suite des activités.